Renato Athias, Entre les mondes des Hupdah de la forêt Amazonienne

Renato Athias, Entre les mondes des Hupdah de la forêt Amazonienne un projet de film de Mina Rad en développement ecriture …..

Ce film est mon devoir ….

Au Brésil, il ne reste que deux mille personnes de la communauté Hupdah, une des 170 ethnies tribus indiennes du Brésil.

Un ethnologue, Renato Athias, soixante six ans, achève une des plus grandes œuvres de sa vie : un musée virtuel dédié à la culture de ce peuple. Ce travail est le fruit d’un demi siècle de sacrifice et de recherches au sein de cette communauté amérindienne.

Comme bien d’autres, cette population est menacée aujourd’hui. En plus de vivre en autarcie, elle doit faire face à l’évangélisation. Avec un taux élevé des suicides qui impactent leur vie sociale aujourd’hui.

Grâce à ce travail, l’ethnologue livre une trace de la vie quotidienne et de la culture profonde de cette ethnie qui n’avait pas une trace écrite de sa langue il y a encore trente ans.

Avec la mise en place d’un centre de documentation parmi les Hupdah, Renato Athias s’adresse aux jeunes générations afin qu’ils puissent lutter avec une ressource qui leur apporte des donnés historiques et ethnographiques pour mieux prendre en main  leur identité culturelle et surtout pour la faire perdurer. 

Résumé

Après un demi siècle des recherches, Renato Athias, un ethnologue brésilien, part au cœur de l’Amazonie restituer au peuple Hupdah les copies virtuelles des objets de leurs ancêtres, qu’il a collectés dans les musées à travers le monde. Nous filmons la quête de cet homme qui s’achève par la création de ce musée virtuel et d’un centre de documentation pour la sauvegarde et l’affirmation de cette culture en danger. Le film serait donc une trace supplémentaire de cette lutte pour les générations à venir…

Synopsis

C’est l’histoire d’un musée qui prolonge la vie d’une ethnie. Deux milliers d’Amérindiens du Brésil voués à disparaître sous le poids de l’assimilation culturelle. Pourtant, leur richesse est inouïe. Avec ce musée où l’on découvre tous les objets traditionnels de l’histoire de ce peuple Amérindiens, il y a un homme.  Après avoir oeuvré au côté des plus faibles et à l’aune de sa vie, Renato Athias, l’ethnologue part à la collecte de ce patrimoine vivant avec UN OBJECTIF : le transmettre aux futures générations. Dans cette quête, il est entouré de ses amis au sein des Fédérations et des organisations indigènes de Rio Negro. 

L’Histoire de la situation des Amérindiens du Brésil est raconté à travers le parcours de la vie de cet ethnologue qui a réussi à donner une nouvelle vie à la culture des Hupdah. Dès les années 70, il a crée les caractères de la langue écrite Hupdah et implanté un système d’alphabétisation bilingue. Il a formé également une vingtaine d’instituteurs qui ont pris le relais. Ces derniers luttent encore aujourd’hui pour que la municipalité puisse assumer une éducation écolière aux Hupdah en respectant leur culture et leur façon de vivre….

Ce film est une urgence

Le nombre alarmant de suicides chez les Amérindiens et le désespoir collectif qui domine ce peuple nous montre que ce film est une nécessité et une urgence.

Renato Athias a formé des instituteurs en langue écrite Hupdah pour enseigner dans les écoles. Depuis 2009, cinq instituteurs sur vingt se sont suicidés ! « Ça se passe depuis des années. Et, ils nous montrent, avec leur propre vie, qu’ils ne sont pas compris, qu’ils ne sont pas entendus et surtout que d’autres décident de leur façon de vivre ,… » dit  Renato Athias.Aujourd’hui après cinquante ans de travail de terrain, cet ethnologue s’interroge et doute sur le bien fondé de défendre l’identité culturelle des Hupdah. Vu le nombre croissant des suicides, il se demande comment apporter de l’espoir à ce peuple ? 

En faisant ce film sur sa quête, sur la création musée virtuelle et sur la formation des instituteurs qu’il a formé je pourrai apporter une graine d’espoir pour la génération du futur.