Les Mots Enchantés des Hupd’äh de l’Amazonie, Maîtres des Savoirs, racontés par Renato Athias

Les Mots Enchantés des Hupd’äh de l’Amazonie, Les maîtres des savoirs, racontés par Renato Athias un film écrit et réalisé par Mina Rad, 52 minutes, 2020, WCD production ( France)

As Palavras Encantadas dos Hupd’äh da Amazônia, Os Mestres de Saberes, Narrados por Renato Athias.
Um filme escrito e dirigido por Mina Rad

The Enchanted Words of the Hupd’äh of the Amazon, Masters of knowledge, narrated  by Renato Athias

A film written and directed by Mina Rad

Ce film s’achève alors que le monde traverse la catastrophe du Coronavirus. Durant cette période où dizaines milliers d’êtres humains sont touchés et confinés chez eux sur les cinq continents, il importe de voir comment d’autres civilisations conçoivent leur rapport avec l’Univers et la Nature.
Aujourd’hui plus que jamais, nous avons besoin de revoir nos liens avec la nature et avec la cosmologie des Hupd’äh,ce peuple amérindiens de l’Amazonie.


Les Amérindiens pensent : « L’humanité est la nature ». 

Ce film souhaite offrir la possibilité de repenser la relation des humains avec le non-humain et avec l’ensemble de la nature, et de réfléchir à la manière de retrouver l’équilibre dont nous parlent les Hupd’äh.  Les Hupd’äh sont une population menacée et vulnérable. Aujourd’hui ils sont presque 2000 personnes et vivent dans 35 villages au cœur du nord-ouest de l’Amazonie.

 J‘ai eu la chance de connaître le peuple Hupd’äh à travers les récits, les archives, les photos et les films inédits de Renato Athias, je vous invite à découvrir la cosmologie de ce peuple.

Et peut-être qu’en prenant en exemple ces peuples d’Amazonie, parviendrons-nous un jour à restructurer nos savoirs pour créer demain un monde plus humain. 

Merci à Isabel Mattos et Renato Athias qui m’ont accompagnée pendant le confinement pour terminer ce film. 

 Nous sommes à Belém au Brésil. Belém est la capitale de l’Etat  de Para. C’est la porte d’entrée de l’Amazonie. Je suis invitée ici pour présenter, mon dernier film sur Pierre Perrault, qui est l’un des piliers du cinéma documentaire Québécois. C’est la deuxième édition du festival et colloque d’anthropologie visuelle de Para à Belém. C’est à ce colloque, que je rencontre et découvre  l’ethnologue, chercheur et réalisateur Renato Athias. Il me raconte, ses 50 ans  de combats pour la survie physique et culturelle des Hupd’äh, l’une des 210 ethnies amérindiennes au Brésil. 

A mesure, que nous échangeons, j’écoute les histoires qu’il me raconte sur la manière de vivre, sur les traditions, la mythologie et la philosophie des Hupd’äh,….J’ai envie d’en savoir plus sur ce peuple.

La cosmologie des Hupd’äh est lié à l’univers. Il n’existe pas une séparation des ordres: animal, végétal et minéral. La musique et les mots ont des pouvoirs transformateurs, souvent incompréhensibles pour nous,qui vivons dans une société où la  nature est complètement domestiquée.Tous cela me touche et me bouleverse. Plus j’écoute, Renato Athias,   plus je suis curieuse de découvrir le lien des Hupd’äh avec l’univers. Le rapport des Hupd’äh avec la nature, me fait penser à celui des sumériens et des Zoroastriens,   qui ont influencé la civilisation perse, qui est la mienne. Pourtant, la perse mon pays d’origine, est bien loin de l’Amazonie.  

 Peut-être que les traditions perses et Hupd’äh proviennent d’une même source et  d’un savoir très anciens. Cela m’a mis au défi, d’en explorer l’épistémologie, la manière dont ils organisent leur savoir et leur pensée, et l’ontologie, leurs rapports et relations avec les autres êtres. 

 Renato Athias considère trois  hommes, comme ses Mâîtres des savoirs, Bihit, Mehtiu et Casimiro . Ils appartiennent à trois clans Hupd’äh différents. Tous les trois, sont aujourd’hui décédés.  Mais ce sont eux qui lui ont appris la base de la cosmologie des Hupd’äh.Je suis passionnée par leurs pratiques du chamanisme et leur connaissance de la médecine traditionnelle. J‘essaie d’en savoir plus et de tracer leur portrait.

  A chaque échange avec Renato Athias , je découvre une civilisation un peuple, un pays et des traditions.De Belém à Paris, à chaque fois que  je rencontre cet ethnologue, j’essaie de comprendre mieux,    les mots enchantés des Hupd’äh.  Ce professeur d’université au Brésil et en Europe, essaie  de m’apporter plus d’éclaircissements sur le lien des Hupd’äh avec la nature et l’environnement par ses explications et aussi par ses nombreuses publications et ses films ethnographiques.

C’était en 1972,  pendant la dictature militaire , que Renato Athias est arrivé chez les Hupd’äh. Depuis il a fait une thèse de doctorat en ethnologie, a mené des recherches scientifiques et a enseigné dans les universités brésiliens et Européens  

  Avec les soutiens des institutions gouvernementales et des ONG,  il a participé aux nombreux projets de développement. Avec les Hupd’âh, il a  a formulé le début de création d’une graphie, un dictionnaire et une langue écrite pour ce peuple.

 Les mots enchantés des Hupd’äh,   me font penser, aux trois principes fondamentaux des Zoroastriens: « Les bonnes pensées, les bonnes paroles et les bonnes actions » .

Les Hupdah comme les  sumériens et les Zoroastriens ont un respect particulier pour les éléments essentiels de la vie. Ils ont un lien fort   avec la nature avec l’air, l’eau, la terre, le vent et le feu, un lien que nous, nous avons oublié.Et ce peuple d’Amazonie nous propose une autre manière de vivre et nous permet de porter un autre regard sur notre univers , pour créer un monde meilleur demain.

Ce film est dédié :

A Bihit, Mehtiw et Casimiro

Merci à Renato Athias de nosu avoir fait découvrir la richesse de ce peuple 

Par ses paroles, ses recherches et ses archives inéditesd’unevaleur inestimable qui laissent une trace pour de futurrecherches ethnologiques.


Les Mots Enchantés des Hupd’äh de l’Amazonie, Les maîtres des savoirs, racontés par Renato Athias un film écrit et réalisé par Mina Rad, 52 minutes, 2020, WCD production ( France)

Avec : Renato Athias et Les Hupd’äh , Bihit, du clan Kög’kegtẽh egtenre , Casimiro, du clan Dëhpuhtẽh (Boca do Traíra), Mehtiw, du clan Sokw’äthõktẽh (Boca da Estrada) et Messias, du clan Pihnowatẽh (Pombo Igarapé)

Un film écrit et réalisé par Mina Rad

Image et son : Mina Rad, Renato Athias , Alessandro Ricardo Campos, Diego Rodrigues, Paulo Desana; Alvaro Sokw’äthõktẽh

Montage : Isabel Castro

Recherche d’ archives : Renato Athias, Isabel Castro et Mina Rad

Mixeur son : Isabel Castro

Musique : Enregistrements de Renato Athias, Chants : Bihit de Pugdëh, Mariano de Pugdëh, , Duiz de Babadëh, Yamdó de Pugdëh, João Säw de Pugdëh , Filomena de Pugdëh

Chant et guitare : Flavia Wenceslau Te Desejo Vida (Flavia Wenceslau)

La production WCD remercie Renato Athias pour sa générosité et la mise à disposition de ses archives et pour le temps consacré à la réalisation et la production de ce film.

Production World Cultural Diversity (WCD), 2020

Pour voir le Démo de 6 minutes de film :

English démo :

https://vimeo.com/433109884

Teaser en français:

https://vimeo.com/394571850